19 août 2017

Criminel : "Comprenez moi"

Je vous écœure. Vous ne pensez qu’à me radier de ce monde. Votre vocabulaire est trop pauvre pour qualifier mes ignominies. Tous les êtres de mon espèce, vous voulez tant les voir crever, agonisant, le long de la route.   Pourtant, je ne suis ni faible, ni si différent de vous. Dans vos vengeances, jugements, mépris, indifférences, humiliations, nous avons nos petits points communs.   Vous me croyez ignoble ? Avez-vous vu ce que vous faites au nom de la justice ? J’ai voulu me relever. Je voulais croire en... [Lire la suite]
Posté par Rose Bretellia à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 août 2017

Régénération

Dans un monde où le qualificatif de « fou » est pour les sages. Dans un monde où la sensibilité est ridicule, méprisée, et qualifiée d’infirmité. Dans ce monde, je me tiendrai droite. Avec ma sagesse de fou, ma sensibilité d’infirme.   Pourquoi ? J’ai compris que sagesse et sensibilité, je les préférai face à l’opinion prisonnière de la peur. Qui a peur de soi, de chacun, de la vie, des authentiques envies.   J’étais passée par la phase de la peur. Mais à douter de la valeur et de la légitimité, de la peur... [Lire la suite]
Posté par Rose Bretellia à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 août 2017

Voici qui est mon ami E.T

Mon ami, je peux le voir chaque jour. Lui parler et l’écouter chaque jour. Il me dit être prêt à me soutenir. Mais parfois (trop peut-être) je doute de son engagement.   Il est très sensible mon ami. Il me dit que personne ne mérite la misère, que chacun a le droit de vivre sa place librement, dans la dignité. Des fois, je me dis, « où il va chercher tout ça ». Et pourtant. Ce qu’il dit résonne en moi comme la vérité éternelle.Grande   Il me dit aussi qu’aucun n’est à blâmer. Qu’il s’agit surtout d’oser... [Lire la suite]
Posté par Rose Bretellia à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,