J’ai si fortement cru, Qu’éduquer les esprits D’adultes ou d’enfants, Passait par la contrainte Et la punition.

J’ai si fortement cru Qu’il fallait rejeter Les criminels Les cloitrer, les oublier.

J’ai si fortement cru, Que les écarts Il fallait les juger, Les condamner, Les traquer.

J’ai tant et tant Cru fortement, Que désormais J’entrevois à quel point, Egarée j’étais.

 

Est-ce en vous forçant, Est-ce par la répression Que vous comprenez vos erreurs ? He bien, non.famille_joie_mer A quoi servent les jugements ? Pour m’identifier comme victime, Et toi comme monstre ?

 

Un peu d’Amour dans tout ça. Est-ce que la mère consciente Elève ses enfants en Les accusant, en les punissant, En les jugeant ? Non. Pourquoi le fonctionnement social Divergerait de celui d’une bonne famille ?

 

J’ai voulu t’éduquer. Je t’ai écouté. J’ai ouvert mon cœur Et mon esprit pour Te comprendre.

J’ai voulu t’éduquer, J’ai écouté tes questions, J’ai réfléchis avec toi.

J’ai voulu t’éduquer, Et nous deux, Nous avons changés.

 

Je voulais t’enseigner, t'inciter à comprendre. Et chacun de nous deux, Nous avons été Instructeur et élève.

A croire que ni haut, Ni bas n’existent. A croire que la Vie Est matière parfaite A simplement vivre Plus d’Amour.

 

Pourquoi se poser en tant que : « Je sais » ? Pourquoi ne pas passer à : « Je suis prêt maintenant » ?

Je croyais détenir un savoir. Je limitais mes réflexions En vérité.

 

Je suis prête désormais, A partager, à accueillir, Et surtout à ne pas savoir, Mais à reconnaître.

 


Auteur Rose Bretellia

Quand tu mélanges les lettres de « Rose Bretellia », tu obtiens « oser la liberté » !

 

Merci pour vos partages, vos appréciations, votre gratitude.

Merci pour votre communication valorisant mon travail.