Il m’a menti et manipulée.

Droit dans les yeux.

Et pour « se rattraper », il continue de me mentir, et tente de se faire passer pour l’ami, debout dans la tempête, qui me tend la main.

 

Je l’insultais en silence dans ma tête.

Lui et son complice ami qui voulaient me moudre, me faire poussière.

 

Pourtant, les insultes, bien pâles et fades pour exprimer ma colère et mon désarroi, me rongent.

Qu’il était agréable le temps de nos formidables amitiés.

Qu’il était agréable le temps où vous étiez ma bénédiction.

Ce n’est pas que je ne veux plus, ou ne peux plus vous aimer.

 

Si vous saviez… C’était tout ce que je voulais… vous aimer.

Je ne sais quel malentendu, quelles peurs nous ont éloignés.

 

Je pense à vous.

Trop tôt encore pour la nostalgie.

Je sens cette relation maintenant stérile.

Pourtant, elle portait tant de promesses et de joie en elle.

Ai-je eu confiance en vous en trompant mon estime et mon respect ?

Est-ce vous qui me trompiez depuis le commencement ?

 

Je suppose que Dieu a la réponse.

Peut-être qu’un jour la vérité me parviendra.

Abus envers moi ? Envers lui ?

J’ai compris que s’abuser soi, c’est abuser toutes nos relations.

 

J’ai laissé passer tant de paroles innocentes de mépris.femme ciel

J’ai laissé passer les obstacles de notre relation, en pensant : « Ca s’arrangera, nous changerons, ça ira… »

Peut-être que le pirate de l’Amour est l’espoir.

 

Demain est un autre jour. Mais c’est maintenant que je vis, maintenant que je désire être respectée et aimée.

 

Pourquoi reporter l’Amour ?

Pour protéger nos peurs ? Protéger notre amour-propre ?

Le temps de l’Amour est celui du présent.

Par les regrets et l’espoir, je vis à côté de ma vie.

 

Par les regrets et l’espoir, les événements passent, je suis spectatrice douloureuse, victime, passive de ma vie.

 

Le temps de l’Amour est celui du présent.Droite

Je commence à comprendre.

L’Amour serait-il ce miracle que nous rendons réel par notre foi en lui ?

 

Peut-être que la plus grande erreur est de choisir de « prendre conscience de notre petitesse ».

 

Peut-être que la vérité la plus cachée, la plus taboue, est que nous sommes de grande valeur.

 

Combien de comportements « décalés » naissent et se fortifient par ces idées :

« Je ne le mérite pas », « Je ne suis pas à la hauteur », « je suis si peu » …

 

Je me suis prise un beau poteau.

 

Mais le choc a ouvert de grandes portes.

Ouvrant sur le terrain de ma valeur respectée, de mon estime de moi.

Celles qui m’amènent sur le territoire de l’Amour au présent.

 

Peut-être suis-je trop exigeante.

Ou peut-être vois-je enfin clair pour avancer sur le chemin de la Joie, de l’Harmonie.


Auteur Rose Bretellia

Quand tu mélanges les lettres de « Rose Bretellia », tu obtiens « oser la liberté » !

 

Merci pour vos partages, vos appréciations, votre gratitude.

Merci pour votre communication valorisant mon travail.